PIERRE COSSO

Pierre COSSO et ses amis nous prépare un album magnifique pour le début d'année 2022

Un album suivi d'une tournée bien sur.



C’est ainsi que va sa vie…

 

De la mer à la scène :

Été 1969. Formentera - Iles Baléares.

Le petit garçon, Pierre-Alexandre Cosso, rêve.

Issu d’une famille d’inconditionnels de la mer, il découvre, chaque été avec ses parents, les joies de la navigation.

Dans cette île, véritable joyau de l’archipel espagnol, la Mer devient son élément.

Une fois rentré à Paris, l’aventure se poursuit : l’incontournable Salon Nautique, les revues nautiques et les récits de navigateurs piochés au hasard dans la bibliothèque de son père le fascinent. Il rêve de « La Longue Route » et de son auteur Bernard Moitessier…La Révélation !

C’est décidé, quand Pierre sera « grand », il partira faire le tour du monde à la voile.

Rêve de gosse, quand tu nous tiens !

 

Mais pour l’heure, tandis qu’il s’apprête à devenir photographe de mode, encouragé par Serge Gainsbourg qui le dirige sur le tournage d’un film publicitaire et avec la complicité du destin, il décroche le rôle de Philippe Berthier, l’inoubliable amoureux de Vic -Sophie Marceau- dans la Boum 2, véritable tsunami cinématographique. Le comédien Pierre Cosso, 20 ans, déferle sur nos écrans, nous envoûte –ce regard bleu qui fait mal aux yeux…- et entame une carrière internationale : en France (Rosa la Rose de Paul Vecchiali, La Candide Madame Duff  de Jean-Pierre Mocky), en Italie (Cenerentola 80, Storia di una donna, La Romana) et aux Etats-Unis (Sin’s Kitchen).

On remarque sa prestation dans Le Loup-garou de Paris où le comédien change de registre. Il est également présent à la télévision, notamment dans les sagas estivales aux cotés de Mireille Darc Les Cœurs brûlés (1992) puis Les Yeux d’Hélène (1994). Il est le comédien principal d’une série policière pour TF1 Flics de choc aux côtés de Thierry Holgado et enchaine les tournages en Italie où il remporte une grande popularité.

 

Parallèlement, il enregistre plusieurs 45 tours. Dans les années 2000, il continue la musique en faisant un virage radical de par le style « électro acoustique ethnique » ; on retrouve ses compositions sur les compilations de Claude Challes (Nirvana Lounge).

 

Entre 2000 et 2002, Pierre joue au théâtre dans Ladies night (comédie qui a inspiré le film The Full Monty et ayant remporté le Molière de la meilleure comédie en 2001) au Théâtre Rive Gauche à Paris puis en tournée.

 

De la scène à la mer :

Été 2002. Pierre est « devenu grand » ; il n’oublie pas son rêve d’enfant…

De retour à Formentera, alors qu’il slalome en Hobie Cat 16 au beau milieu d’une armada de yachts, surgit, comme par enchantement, un immense oiseau blanc  sur fond bleu d’océan : c’est l’un des tout premiers catamarans dessinés par Gérard Danson : l’Outremer 43’ « No Limit ». Une véritable révélation. Pierre en tombe immédiatement amoureux et va tout faire pour se donner les moyens de l’acquérir.

 

Il est temps de mettre des voiles à son rêve ; dans un article écrit pour le Salon Nautique, à la question : « Quel conseil donneriez-vous à des personnes tentées par l’aventure de la Grande Bleue ? », Pierre avait  répondu : « N’attendez-pas d’être prêt pour partir sinon vous ne partirez jamais ».

Eh bien voilà, nous y sommes : 2003, Pierre, accompagné de Mathilde avec laquelle il aura un fils en 2005 -Lino (en hommage à Lino Ventura)-, largue les amarres et prend la barre de « Nusa Dua » (Deux Iles),  cata-liseur de ses rêves.

Le grand large avec son dégradé de teintes bleues s’ouvre à lui.

Il rêvait d’un autre monde ; sur les 14 mètres de son catamaran, il découvre un autre monde : celui de la maintenance quotidienne d’un bateau-maison, s’improvisant tour à tour plombier, électricien ou mécanicien. Surtout, ce qui ne lasse pas de séduire Pierre, c’est d’être marin toujours !

Il apprend à surmonter toutes les épreuves, à commencer par un démâtage dès la première traversée entre la France et les Baléares. Mais ce n’est pas un sertissage de galhauban défectueux qui aura raison de sa passion.

Il reste intarissable sur les surfs à plus de vingt nœuds, sur les régates qui ont tiré des larmes de joie à son fiston lors du dernier Tour Tahaa T-Cup 2012, sur le pourquoi des jupes rallongées…

 

Ce n’est pas non plus une séparation extrêmement douloureuse qui aura raison de sa liberté. Pierre regarde devant, scrute l’horizon.

Avec Lino, dont il obtient la garde, le rêve se poursuit sur l’Océan Pacifique.

La Polynésie -après huit ans de voyage sur la Grande Bleue- l’accueille et lui offre une de ses plus belles guerrières, Rautea (Femme de Feu), sa compagne, sirène de « Nusa Dua ».

Il conjugue vie familiale sur son catamaran et tournages en Europe. L’Italie, pays de cœur, l’appelle : en 2008, il joue dans la première saison de la série Anna e i cinque. Immense succès, de même pour la saison deux qu’il tournera en 2010.

 

La famille s’agrandit. Son second fils, Noa, nait en 2011.

C’est désormais à quatre qu’ils embrassent le paradis de Tahiti et ses îles.

Ceux qui ont  la chance de croiser la route de Pierre -au creux d’une vague ou à l’ombre d’un cocotier- sont chaleureusement conviés sur « Nusa Dua ». Le soir venu, les mouillages polynésiens se transforment en véritable « Olympia » sur l’eau…

Pierre, accompagné de son équipage et d’autres tourdumondistes, nous dévoile ses talents de guitariste…, impressionnant !

Une passion de plus ! Il joue, il chante les Pink Floyd, Lou Reed, Le Sud…

Y’a d’la joie sur « Nusa Dua »; pour lui, l’Amitié mérite un grand A au même titre que l’Amour car ce sont les fondements des valeurs qu’il véhicule et qu’il transmet au fil des rencontres.

Derrière le beau gosse de la Boum, ses amis navigateurs découvrent un artiste talentueux, un marin courageux et déterminé, un homme drôle, sincère qui, même dans les moments de doute,  ne renoncera jamais à ses rêves.

Avec ses nouveaux « boat potes », il participe à des régates qu’il gagne régulièrement. Des challenges toujours ! Souvenez-vous de sa participation au Paris -Dakar en 1989.

Et savez-vous quoi, voilà qu’il danse maintenant ! En février 2016, il participe à la 11ème édition de la version italienne de Danse avec les stars, Ballando con le stelle : « Je ne sais pas dans quoi je me suis encore embarqué, mais ça ressemble à une nouvelle aventure ! ».



De la mer à la scène musicale :

Ancrée depuis des années dans son cœur, cette passion pour la guitare va se révéler être de plus en plus prenante.

Au fil de son tour du monde, Pierre apprivoise cet instrument plusieurs heures par jour, intensément.

Depuis l’enfance, mer et musique sont liées ; l’ambiance musicale, omniprésente, le berce.

Un jour, quand il avait 14 ans, il est heureux de montrer les quelques accords qu’il connaît à son père qui lui répond froidement :

« Tu ne seras jamais musicien, tu ne connais pas ton solfège. »

Avril 2018, son papa, installé en Polynésie, quitte ce monde.

Cet homme, qui lui a inculqué l’amour de la mer n’est plus là.

 

Pour maintenir la tête hors de l’eau, ne pas couler, Pierre se raccroche aux cordes de sa guitare, de ses guitares, compose, joue, chante.

Il pense à son papa, les mots lui viennent. Un nouveau projet se dessine, fou, voire insurmontable, pas pour Pierre…

Pas assez de place sur le bateau ? Qu’à cela ne tienne, il monte un studio d’enregistrement, cherche et trouve des musiciens qui l’encouragent à composer et chanter ses créations, pas de reprises c’est du déjà vu !

« Le Gang des Rêves » -clin d’œil au titre du livre de Luca Di Fulvio- nait ; c’est le premier titre issu du futur album signé par « Cosso Gang », formation musicale à tendance pop-rock dont il est le leader.

 

Parallèlement, en Novembre 2018, il signe la mise en scène du clip de Noël No teie noera qui remporte un grand succès en Polynésie.

 

En Août 2019, l’acteur remonte sur les planches et joue « Nuit d’ivresse », pièce culte des années 80 écrite par Josiane Balasko dont il réalise la mise en scène, quel culot ! La pièce se joue à guichets fermés au Théâtre de la Maison de la Culture de Tahiti.

 

Le talent oui, toujours accompagné d’un travail acharné. Pierre n’a pas cessé de composer.

Décembre 2019. Le groupe se produit en concert, succès fulgurant ! Il projette une tournée en Europe pour l’été 2020.

Avril 2020. Le clip confiné « Blonde et brune de Java » comptabilise plus de 350 000 vues sur les réseaux sociaux.

Juillet 2020. Deuxième concert, des journalistes et un producteur sont dans la salle, chut…

Le groupe, désormais rebaptisé « Pierre Cosso & Co » est programmé pour faire la première partie de Jean-Louis Aubert en Septembre 2021.

 

À son papa qui lui parlait de solfège, Pierre pourrait lui répondre :

« Tu es parti il y a deux ans, je ne connais toujours pas mon solfège mais j’ai pourtant monté un groupe et composé, en ton nom, une vingtaine de chansons pour que tu puisses les entendre de là où tu es… »

 

Vous aussi, préparez-vous à les entendre ! Allez Pierre, rêvons encore les yeux ouverts…

Prêts pour un tour du monde musical ?